Enseignements optionnels

En seconde, première et terminale, les enseignements obligatoires peuvent être complétés par un ou deux enseignements optionnels (avant la réforme du Bac 2021, on parlait d’« enseignements facultatifs »).
Les enseignements optionnels représentent un volume horaire de 3h par semaine. Le lycée Claude-Nicolas Ledoux EBTP propose aux élèves des options en Cinéma-audiovisuel, Arts Plastiques, LVC Portugais ou EPS et Sciences de l’ingénieur (SI pour 1h30).

Cinéma-audiovisuel en classe de SECONDE

Démarche suivie

Il s’agit d’une pédagogie de projet qui engage les élèves dans la découverte d’une pratique artistique et d’une culture à la fois cinématographique et audiovisuelle. Cet enseignement s’adresse à tous les lycéens (Lycée général technologique et professionnel) qui sont sensibles à l’écriture en images et en sons et qui souhaitent acquérir une culture et à une pratique dans ce domaine. Il favorise des approches transversales par les croisements de plusieurs disciplines (design, arts appliqués, arts plastiques, humanités)

Les objectifs

  • Conduire progressivement l’élève à devenir un spectateur actif et développer un regard critique par l’appropriation d’une culture cinématographique et audiovisuelle.
  • Favoriser l’autonomie et l’apprentissage personnel de l’élève.

Cet enseignement s’appuiera sur un environnement culturel proche :

  • le cinéma Le VINCENNES, (programmation « Lycéens apprentis du cinéma » )
  • la Cinémathèque Française
  • La Cité des sciences et de l’industrie

Par ailleurs, le lycée ayant créé depuis 2014 son CINE-CLUB, celui-ci sera un point d’appui pour cet enseignement. Des dispositifs comme « la fête du court métrage » ou « les Césars des lycéens » seront  également des ressources.

MODALITÉS / Connaissances et compétences travaillées

Cet enseignement s’articule sur des allers-retours constants entre ces différents partenaires culturels et les différentes pratiques proposées. La fréquentation des œuvres au cinéma ou dans les musées, ainsi que les apports théoriques en classe (esthétiques, culturels, historiques, techniques)  permettront à l’élève d’acquérir des compétences réflexives et analytiques. Des compétences méthodologiques, critiques et artistiques seront travaillées par des réalisations  individuelles ou collectives (écriture, tournage, montage) et lors de discussions et d’échanges entre les niveaux (2de et 1ere).

Questions :

  • Les écritures : le plan, le cadre, l’image, la séquence animée, le story-board ;
  • Les représentations : le personnage de cinéma, le décor, la lumière, la mise en scène …
  • L’économie : les métiers du cinéma, la programmation, la diffusion d’un film, les festivals  …

Voici les films réalisés par les élèves

Les élèves de Cinéma audiovisuel ont été, pour la seconde fois consécutive, sélectionnés au Festival de Cannes. Ils s’y sont rendus cette semaine et ont eu pour mission de visionner et de commenter le film Catch me Daddy de Daniel Wolfe.

Atelier Cannes 2014

Projet Ker

Pomme

Regard sur un storyboarder : Louis MUSSO

Le Medef de l’Est Parisien, le Cobaty Paris Rive Droite, la Société Générale, le Bureau des Elèves et des Anciens Elèves ont souhaité aider des jeunes lycéens scolarisés au Lycée Claude-Nicolas Ledoux, situé à Vincennes, à se rendre au Festival de Cannes 2013.
En effet, une équipe de 7 jeunes, aidés de leur professeur Monsieur Christophe BAS, ont déposé un dossier de candidature à l’association ORELEIS, association émanant du Ministère de la Culture et de la Communication, dont le but est de promouvoir le cinéma et ses métiers auprès des jeunes.

Ce dossier a été retenu par cette association qui leur a proposé de faire partie des trois lycées sélectionnés sur toute la France pour se rendre au Festival de Cannes et participer à l’opération « Regards de jeunes sur le cinéma ». De quoi s’agit-il ?

Ces jeunes vont pouvoir partir à Cannes durant 5 jours pendant le Festival. Ils seront munis d’accréditations qui leur permettront de visionner le matin un film, de participer à la conférence de presse qui s’en suit et ensuite muni du matériel cinématographique du lycée, d’interviewer un metteur en scène, un réalisateur, un acteur… et de les filmer. Ils seront, l’après-midi, pris en charge par des professionnels qui leur apprendront et feront avec eux le montage de leur film.

Leurs films seront ensuite diffusés sur Internet, la chaîne parlementaire et d’autres supports spécialisés.

Accompagnés par leur enseignant durant tout le séjour, ils pourront exprimer leur point de vue, confronter leurs idées et s’engager en réalisant des reportages critiques.

Quel magnifique projet pour des jeunes !

Leur séjour n’étant pas pris en charge par les organisateurs, nos différents partenaires ont souhaité participer à cette opération, en leur remettant un chèque d’un montant de 5 000 €.
Une rencontre a été organisée le 23 février 2013 dans les locaux du lycée en présence de Monsieur Laurent LAFON, Maire de Vincennes, ainsi que tous nos partenaires participant à cette opération.

Cette aide est d’autant plus méritée pour ces jeunes lycéens qu’ils suivent en plus de l’emploi du temps traditionnel, propre à leur classe et filière, (Seconde GT , 1ère STI2D, 1ère STD2A, Terminale ES et S), l’option facultative « cinéma audiovisuel » dans l’établissement (3h/semaine).

Bon courage à eux et bon tournage !

voici le film réalisé par les élèves

Cinéma-audiovisuel en classe de PREMIÈRE

Démarche suivie

La pédagogie de projet mise en place engage les élèves à découvrir, développer, approfondir une culture cinématographique et audiovisuelle. Cet enseignement s’adresse à tous les lycéens (Lycée général technologique et professionnel) ayant suivi ou non un enseignement artistique en classe de seconde. En première, les élèves « redécouvrent » et revisitent les questionnements et les situations qui ont pu être rencontrées en classe de seconde tout en développant leurs connaissances et leurs pratiques. L’enseignement favorise des approches transversales par les croisements de plusieurs disciplines (design, arts appliqués, arts plastiques, humanités)

Les objectifs / MODALITÉS

  • Prendre  appui sur des œuvres (contemporaines et patrimoniales, françaises et étrangères) ancrées dans des époques, des géographies, des genres. Une importance toute particulière sera accordée à la diversité des formes, des supports, des formats, des moyens de production et de diffusion, des techniques de représentations animées et sonores.
  • Permettre à l’élève d’appréhender la création cinématographique et audiovisuelle en pratique et en théorie mais également de développer un regard critique
  • Favoriser l’autonomie et l’apprentissage personnel de l’élève.

Cet enseignement offrira à l’élève l’occasion d’éduquer son regard, d’affirmer et de défendre ses goûts. Il s’appuiera sur un environnement culturel proche :

  • le cinéma Le VINCENNES, (programmation « Lycéens apprentis du cinéma » )
  • la Cinémathèque Française
  • La Cité des sciences et de l’industrie

Par ailleurs, le lycée ayant créé depuis 2014 son CINE-CLUB, celui-ci sera un point d’appui pour cet enseignement. Des dispositifs comme « la fête du court métrage » ou « les Césars des lycéens » seront  également des ressources.

Connaissances et compétences travaillées

  • Connaître quelques repères de l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel et savoir les mettre en regard d’autres arts ou médias ;
  • Comprendre le sens d’une œuvre en lien avec son contexte (production, diffusion, public) ;
  • Analyser et argumenter ses principaux éléments significatifs (mise en scène, cadre, etc.) et développer un regard critique personnel ;
  • Déterminer les choix constitutifs d’un projet de création et les mettre en œuvre ;
  • Mobiliser ses compétences d’analyse, de réflexion au service de sa propre pratique ;
  • Échanger sur ses propres choix esthétiques et critiques, mobiliser ses connaissances pour nourrir son expérience de spectateur et sa pratique artistique.
  • Présenter son projet artistique et défendre ses choix.

Questionnements

Au cours de l’année, l’enseignement s’organisera en un parcours théorique et pratique autour de trois questionnements :

  • Cinéphilie et programmation (Émotion(s))

Aujourd’hui, la multiplicité des écrans, des supports et des modes de consommation nourrit une variété croissante des pratiques culturelles. L’élève expérimentera quelques gestes simples de programmation en présentant des productions (pouvant relever d’une histoire officielle ou de contre-cultures)

  • Fictions et récits (Motifs et représentations & Écritures)

A travers l’analyse et l’expérimentation pratique, l’élève découvrira les règles, les usages et les possibilités de l’écriture de fictions et de récits en images et en sons. Il en appréhendera les procédés majeurs et les grandes étapes, de l’écriture (synopsis, scénario, story-board, etc.) jusqu’au montage. Il proposera une réalisation personnelle.

  • Cinéma et nouvelles écritures (Histoire(s) et techniques & Économie(s))

L’élève explorera quelques-unes de ces écritures (séries ou mini – séries, etc.) et numériques (jeux vidéo, et interactivités, etc.). Il développera ses connaissances théoriques et pratiques à travers la réalisation d’exercices ou de projets inspirés de    l’une de ces écritures.

Attendus de la fin de classe de première

En fin de première, l’élève est capable :

  • de comprendre la spécificité d’une création cinématographique et audiovisuelle en lien avec l’un des questionnements de l’année ;
  • d’analyser et de mettre en perspective les choix d’une création (fiction et récit) ;
  • de développer une démarche prenant appui sur ses connaissances en justifiant ses choix et d’élaborer un carnet de création ;
  • d’identifier quelques processus par lesquels se constituent des cultures audiovisuelles et d’en nourrir une pratique simple de programmation ;
  • d’analyser de manière précise un extrait ou une œuvre à partir de l’un des questionnements de l’année.

Voici les films réalisés par les élèves

Les élèves de Cinéma audiovisuel ont été, pour la seconde fois consécutive, sélectionnés au Festival de Cannes. Ils s’y sont rendus cette semaine et ont eu pour mission de visionner et de commenter le film Catch me Daddy de Daniel Wolfe.

Atelier Cannes 2014

Projet Ker

Pomme

Regard sur un storyboarder : Louis MUSSO

Le Medef de l’Est Parisien, le Cobaty Paris Rive Droite, la Société Générale, le Bureau des Elèves et des Anciens Elèves ont souhaité aider des jeunes lycéens scolarisés au Lycée Claude-Nicolas Ledoux, situé à Vincennes, à se rendre au Festival de Cannes 2013.
En effet, une équipe de 7 jeunes, aidés de leur professeur Monsieur Christophe BAS, ont déposé un dossier de candidature à l’association ORELEIS, association émanant du Ministère de la Culture et de la Communication, dont le but est de promouvoir le cinéma et ses métiers auprès des jeunes.

Ce dossier a été retenu par cette association qui leur a proposé de faire partie des trois lycées sélectionnés sur toute la France pour se rendre au Festival de Cannes et participer à l’opération « Regards de jeunes sur le cinéma ». De quoi s’agit-il ?

Ces jeunes vont pouvoir partir à Cannes durant 5 jours pendant le Festival. Ils seront munis d’accréditations qui leur permettront de visionner le matin un film, de participer à la conférence de presse qui s’en suit et ensuite muni du matériel cinématographique du lycée, d’interviewer un metteur en scène, un réalisateur, un acteur… et de les filmer. Ils seront, l’après-midi, pris en charge par des professionnels qui leur apprendront et feront avec eux le montage de leur film.

Leurs films seront ensuite diffusés sur Internet, la chaîne parlementaire et d’autres supports spécialisés.

Accompagnés par leur enseignant durant tout le séjour, ils pourront exprimer leur point de vue, confronter leurs idées et s’engager en réalisant des reportages critiques.

Quel magnifique projet pour des jeunes !

Leur séjour n’étant pas pris en charge par les organisateurs, nos différents partenaires ont souhaité participer à cette opération, en leur remettant un chèque d’un montant de 5 000 €.
Une rencontre a été organisée le 23 février 2013 dans les locaux du lycée en présence de Monsieur Laurent LAFON, Maire de Vincennes, ainsi que tous nos partenaires participant à cette opération.

Cette aide est d’autant plus méritée pour ces jeunes lycéens qu’ils suivent en plus de l’emploi du temps traditionnel, propre à leur classe et filière, (Seconde GT , 1ère STI2D, 1ère STD2A, Terminale ES et S), l’option facultative « cinéma audiovisuel » dans l’établissement (3h/semaine).

Bon courage à eux et bon tournage !

voici le film réalisé par les élèves

E.P.S.

L’EBTP met en ligne un document PDF clarifiant l’EPS, et les options disponible pour toutes les classes :

L’enseignement optionnel d’Éducation Physique et Sportive (EPS) se déroule sur les 3 années de formation au lycée (seconde, première et terminale).

Il s’adresse aux lycéens désireux de pratiquer plus de sport au lycée. Le profil recherché n’est pas celui de l’excellence sportive mais plus une volonté de progression et d’engagement.

Il prolonge l’enseignement commun en offrant la possibilité à l’élève d’enrichir ses expériences grâce à l’approfondissement et/ou la découverte de nouvelles Activités Physiques Sportives et Artistiques (APSA)

Objectifs :

Par l’activité régulière de l’élève dans les pratiques physiques diversifiées, cet enseignement optionnel d’EPS a plusieurs objectifs :

  • Donner le goût de l’effort, de la persévérance, du dépassement de soi, du respect des différences
  • Apprendre à respecter autrui, à respecter les règles, à être ponctuel
  • Acquérir des valeurs de loyauté, acquérir la notion d’effort collectivement partagé, la coopération, l’humilité et la solidarité
  • Aider à développer la rigueur, la concentration
  • Acquérir des compétences pour le projet personnel d’orientation en ayant une meilleure connaissance des filières de l’enseignement supérieur (STAPS) et en particulier celles menant aux métiers liés au sport

Organisation de l’enseignement optionnel d’EPS :

Durant les 3 années du cursus lycéen, l’enseignement optionnel d’EPS permet à l’élève de découvrir et/ou d’approfondir de 3 à 6 Activités Physiques Sportives et Artistiques.

Les APSA proposées peuvent être issues de la liste nationale ou de la liste académique ou encore relever de choix d’établissement.

L’élève ayant choisi cette option sport en début d’année doit être assidu à tous les entraînements.

En cas de manquement, il ne sera pas maintenu dans l’option

EBTP_Formation-piscine

Programmation des APSA dans notre lycée : 

Activité de Pleine Nature, Gestion de sa vie physique, Dépassement de soi, Maitrise technique. Evoluer en toute sécurité. Construction d’un projet sportif ou formation diplômante.

  • En seconde : Plongée, Escalade, Musculation. Stage de plongée d’une semaine au Lavandou. Club support : le CIP
  • En Première : Plongée, Escalade, Course d’orientation. Stage de plongée d’une semaine à Saint Raphaël. Club support Europlongée
  • En Terminale : Plongée, Escalade, Golf ou Sport Collectif. Stage d’une semaine de plongée à Cavalaire. Club support l’Eperlan.

Déroulement des activités :

Plongée : Délivrance  des niveaux de plongée de la FFESSM (Fédération Française d’Etude et de Sport Sous-Marin) et CMAS (Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques), du RIFAP (Réaction Intervention Face à un Accident de plongée). Préparation au diplôme d’Initiateur de Plongée de la FFESSM. Répartition des élèves par niveau.

Escalade : Réaliser une performance, se préparer aux métiers de la corde. Formation arbitrage au sein de l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) et compétitions UNSS.

Musculation : Gestion de sa vie physique, prévoir et gérer son entrainement en fonction des activités  physiques pratiquées.

Golf : Découverte d’une activité demandant réflexion, connaissance de soi et  maitrise technique.

Horaires et lieux de Pratique.

Plongée :

Seconde, Première, et Terminale : Formation plongée à la piscine de Montreuil ou à la fosse de Lagny sur Marne (suivant le niveau préparé). 2 heures hebdomadaires.

Escalade :

Seconde, Première, et Terminale : Pratique de l’escalade sur la SAE de l’établissement (Gymnase Mirabeau.  2 Trimestres pour chaque niveau. 1 heure par semaine (cours) + pratique de 3 heures au sein de l’Association Sportive de l’établissement sur la base du volontariat.

Musculation :

En seconde : Au gymnase Mirabeau 1 trimestre, 1 heure hebdomadaire + pratique de 3 heures au sein de l’Association Sportive de l’établissement sur la base du volontariat.

Course d’orientation :

En Première : 1 trimestre, 1heure hebdomadaire. Pratique dans le bois de Vincennes.

Golf :

En Terminale : 1 trimestre, 1 heure hebdomadaire + accès au green. Pratique au Parc de Tremblay (Champigny sur Marne)

  • en seconde   :   tennis-badminton-musculation plus un stage d’une semaine au Lavandou
  • en première :   Tennis –tennis de table – musculation plus un stage d’une semaine à Fréjus
  • en terminale :   Tennis- squash – musculation plus un stage d’une semaine à Cavalaire

Déroulement des activités :

Les cours auront lieu en fin de journée, généralement de 15h30 à 18h30.

Tennis : 1 heure

Badminton ou tennis de table ou squash  : 1h

Musculation en fonction de l’activité effectuée : 40 à 45 mn

Les élèves seront répartis en groupes de niveau .

Lieux d’activité :

 Centre sportif Arthur Ash  à Montreuil, 156 rue de la Nouvelle France:

(4 terrains de tennis, 10 terrains de badminton, 7 terrains de squash)

tennis – badminton – squash et musculation

  1. Gymnase du Lycée à Vincennes, rue Mirabeau (10 tables de tennis de table)

tennis de table et musculation 

Une formation à l’arbitrage, au niveau de l’UNSS, au niveau fédéral peut être envisagée mais également au niveau des différents rôles (observateur, capitaine, conseil, aide, partenaire).

 Les élèves pourront aussi, s’ils le souhaitent, s’inscrire à l’AS Tennis, le mercredi de 14h à 17h