Les formations en alternance au lycée

Les formations en alternance au lycée

Quelques mots sur le CFA…

Les-formations-en-alternance-au-lycée-1Tout d’abord, le CFA (Centre de Formation d’Apprentis) dépend du Ministère de L’Education Nationale et donne aux apprentis, âgés de 16 à 25 ans, une formation générale et technique qui complète la formation reçue dans les entreprises et qui leur permet de préparer des diplômes de l’Education Nationale tels que le CAP, le BEP, le Bac Professionnel, le Brevet de Technicien Supérieur, la Licence Professionnelle et même des Masters et des diplômes d’ingénieurs. Etant donné que l’apprenti passe la moitié de son temps en entreprise et l’autre en cours pour acquérir des compétences, il est évident qu’une articulation étroite entre ces deux lieux est nécessaire.

Profession : Responsable du développement

Sarah M’Sarir, « développeuse de l’apprentissage » au sein du CFA Académique de Créteil, a pour principale mission de promouvoir la formation en alternance. Tout d’abord, son métier consiste à communiquer, à expliquer ce qu’est la formation en apprentissage à des jeunes, en intervenant dans des classes de 3ème par exemple, mais aussi de terminale et en participant à des salons, des forums. En outre, elle sensibilise les entreprises à l’apprentissage, puis accompagne celles-ci dans leurs démarches au moment de l’accueil du jeune dans l’univers professionnel, ce qui est une façon de les décharger de tâches parfois fastidieuses. Elle s’occupe notamment du contrat d’apprentissage, elle rassure le chef d’entreprise sur l’engagement qui est le sien, elle le renseigne aussi concernant le Code du Travail, sa formation de juriste assurant d’indéniables compétences dans ce domaine. Elle contribue également à fidéliser le chef d’entreprise qui, après une expérience positive et fructueuse, aura l’intention de poursuivre sa collaboration avec le CFA en intégrant à son entreprise d’autres apprentis. Bref, son activité professionnelle est variée et passionnante, puisqu’elle est en contact à la fois avec le monde de l’école et avec celui de l’entreprise, les rapprochant, les mettant en lien, à une époque où l’on ne cesse de déplorer le fossé qui existe entre les deux.

Et sur l’UFA…

Le CFA Académique de Créteil, qui offre une formation à environ 1400 apprentis est basé au Rectorat et assure la gestion administrative et financière de 38 Unités de Formations d’Apprentis, les UFA, implantés dans des établissements scolaires. Ceux-ci dispensent la formation théorique et assurent le suivi pédagogique des jeunes gens et les professeurs dépendent de l’Education Nationale, bien évidemment.

L’alternance au lycée

Notre établissement est donc aussi une UFA et Madame Caroline Lebert, Directrice adjointe du lycée, est la personne référente qui assure un lien très étroit entre le CFA académique de Créteil, les entreprises et l’école : elle a pour mission de recruter les apprentis, de veiller à leur ponctualité et à leur assiduité, de superviser leurs résultats scolaires, d’organiser les emplois du temps… bref, elle est celle qui gère au quotidien la vie des jeunes gens. Notre établissement offre la possibilité de préparer plusieurs diplômes en alternance à des élèves ayant choisi le statut d’apprenti : un Bac Professionnel Travaux Publics (accessible après avoir suivi une seconde professionnelle ou obtenu un CAP ou un BEP dans le secteur du BTP, et plusieurs BTS (Travaux Publics, Bâtiment et Design d’Espace). Bien-sûr, des prérequis scolaires permettent de valider la venue d’un apprenti dans l’UFA et donc dans notre lycée, ainsi que la signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise s’engageant sur les deux années de formation. Trouver une entreprise est parfois un véritable parcours du combattant, surtout pour le jeune homme ou la jeune fille qui a du mal avec les codes vestimentaires, se présente à un entretien avec des tatouages et des piercings, et qui, de surcroît, n’a pas soigné la rédaction de son CV et de sa lettre de motivation et se met à chercher bien tardivement ! Mais, généralement, et selon les dires de nos apprentis, cela s’est déroulé sans trop de difficultés : certains ont contacté une dizaine d’entreprises avant de recevoir une réponse positive, d’autres ont eu plus de chance et ont pu mettre en avant leur forte motivation afin de mettre un pied dans le secteur professionnel choisi.

D’ailleurs, les apprentis préparant un BTS Travaux Publics m’ont fait part de leur expérience et m’ont donné leur ressenti personnel sur leur nouvelle vie.

Deux apprentis HEUREUX !

     Louis est devenu apprenti dès l’âge de 16 ans tout simplement pour « avoir une raison un peu plus concrète de se lever tous les matins. » L’apprentissage lui a apporté la découverte d’un métier, d’un milieu, ainsi qu’une certaine indépendance financière et il a obtenu un Baccalauréat Professionnel Travaux Publics, 2 ans plus tard. L’alternance lui convient car il acquiert des connaissances à la fois théoriques et pratiques et se trouve face à des responsabilités dans le monde professionnel. Il se trouve bien intégré tant au lycée que dans son entreprise où il travaille en tant que CCER (Chef de Chantier Exploitant Réseau). Il est habitué à ce rythme de l’alternance qui lui fait passer 5 semaines en entreprise, puis 5 semaines sur les bancs de l’école. Bref, il est heureux, Louis, indépendant, avec de multiples projets après son BTS et recommande vivement cette voie de formation.

     Guillaume, quant à lui, est sous contrat en alternance depuis septembre 2013, ayant choisi cette formation afin d’allier théorie et pratique, car, dans le domaine du BTP il est indéniable qu’il est préférable de privilégier une grande expérience professionnelle. Il aime ce rythme alterné qui évite la monotonie et apprécie son salaire ! Les-formations-en-alternance-au-lycée-3Certes, il ne bénéficie que de 5 semaines de vacances et, pour tenir le coup, il est recommandé, même nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie. En effet, l’examen qui sera passé l’année prochaine est le même que celui préparé par des étudiants présents en cours toute l’année. Donc, il faut s’accrocher et prendre sur soi pour se mettre à faire des exercices de RDM (Résistance des Matériaux) ou bien de technologie certains soirs où l’on rentre épuisé par une journée d’entreprise !

Les apprentis de la classe de BTS TP 1ère année sont unanimes pour vanter les mérites d’une formation en alternance : c’est leur choix, c’est ainsi qu’ils ont décidé de préparer un diplôme et d’entrer dans la vie professionnelle et ils paraissent en parfait équilibre car, même s’il faut déployer beaucoup d’énergie, ils se sentent valorisés par les responsabilités qu’on leur confie, par la rémunération qu’ils reçoivent, par l’autonomie qui s’installe petit-à-petit dans leur vie, par cette entrée dans le monde adulte, tout simplement. Et puis, et ils sont nombreux à le souligner, ils cotisent déjà pour leur retraite !

 Les-formations-en-alternance-au-lycée-5

     Alors ? L’école n’est-elle pas là en effet pour donner l’opportunité à chacun de devenir un être épanoui, en adéquation avec la société dans laquelle il vit ? Ce triple objectif qui consiste à « éduquer, qualifier, émanciper » et qui est énoncé par des dirigeants politiques n’est-il pas atteint ?