Le mot du Directeur

Le mot du Directeur

Que pouvez-vous nous dire sur l’année 2014-2015 ?

Tout d’abord, quelques modifications concernant l’organigramme de l’établissement sont à noter : en effet, une des trois classes de 1ère STI2D disparaît, faute d’un recrutement suffisant. C’est une section peu connue, et qui, pourtant, plaît beaucoup aux élèves et qui offre de nombreux débouchés. En revanche, nous sommes ravis de l’ouverture d’une 5ème classe de Seconde Générale et Technologique. Un nouveau BTS est également proposé appartenant à un secteur très demandé, celui des Arts Appliqués, le BTS Design de Communication Espace et Volume.
Des travaux sont entrepris au 18 rue de Belfort depuis le début du mois de juin, afin, notamment, de doter le bâtiment d’un ascenseur. Certes, il va falloir gérer la reprise des cours et la fin des travaux, ce qui ne devrait durer que quelques semaines.
L’année passée, le logiciel pédagogique PRONOTE a été mis en place : après quelques tâtonnements, il est désormais maîtrisé par tous et se révèle être un excellent outil de communication entre la vie scolaire, les professeurs et les parents.
Certes, quelques nouveautés apparaissent, mais, cette année 2014-2015 devrait être celle de la continuité, l’objectif essentiel étant la réussite des élèves.

Jacques Rousselet

IMG_0273_cropAprès avoir assumé la fonction d’enseignant dans l’établissement pendant vingt ans, Jacques Rousselet est, depuis septembre 2013, le directeur du lycée. A quelques jours de la rentrée, fort occupé à élaborer les emplois du temps, il m’a laissé entrevoir quelques grandes lignes de l’année 2014-2015 et m’a livré ses impressions concernant sa première année en tant que chef d’établissement.

Quel est votre rôle en tant que chef d’établissement et quelles sont vos missions ?

Tout d’abord et de façon évidente, je veille au bon déroulement des enseignements au sein du lycée ; je m’occupe du recrutement des élèves, et, pour cela, je lis et étudie leur dossier scolaire ; je suis en contact avec les familles, que je reçois dans mon bureau et auprès desquelles j’ai un rôle de conseil, cela tout au long de l’année. Je suis également chargé d’engager les professeurs. En outre, je suis celui qui représente l’établissement à l’extérieur et participe de ce fait à des salons et forums. Et, il ne faut pas oublier que, puisque le lycée est sous contrat avec l’Education Nationale, je travaille en relation et en étroite collaboration avec le Rectorat de l’Académie de Créteil.
Ces missions sont multiples, mais elles se croisent toutes, sont au service les unes des autres car, dans un établissement scolaire, ce qui est fondamental c’est le pédagogique.

Nous ne nous considérons pas comme un établissement élitiste : du fait de notre contrat d’association avec l’État, nous sommes tenus d’accepter l’ensemble des élèves. Aucune politique de sélection n’est mise en place en fin de classe de 2de, sauf en Seconde Arts Appliqués où nous limitons le nombre de redoublants pour laisser des places aux arrivants des classes de 3ème. En 1ère, le redoublement est à la marge, issu d’un choix concerté, souvent dans le but de pouvoir présenter un meilleur dossier.

Comment avez-vous vécu cette première année en tant que chef d’établissement ?

Pour commencer, je suis particulièrement satisfait de la réussite de nos élèves, ce qui est, évidemment, très important. Ce que je retiens de cette année 2013-2014, c’est une période de travail intensif, de découverte aussi, riche d’enseignements, tant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Toute prise de nouveau poste suscite en effet excitation, déploiement d’énergie, regain d’activité, mais aussi une certaine appréhension. Je dois dire que j’ai été très bien entouré : à la fois par l’équipe administrative, rôdée et efficace, par Monsieur Oudin bien-sûr, mon prédécesseur occupant aujourd’hui le poste de Directeur Général, qui a été très à l’écoute, me prodiguant des conseils et qui a su me transmettre certaines « ficelles » du métier; et puis, j‘ai reçu le soutien des professeurs, mes collègues depuis de nombreuses années. L’implication de tous m’a beaucoup aidé dans l’exercice de ma nouvelle fonction.

A ce propos, les relations avec vos collègues ont dû être quelque peu modifiées…

Eh bien, pour ma part, je pense être resté le même. Cependant, comme je suis amené à prendre des décisions, à faire des choix, je le fais en pensant prioritairement aux élèves et à la bonne marche de l’établissement. Et puis, il faut ajouter que j’ai gardé 4 heures d’enseignement par semaine en classe de BTS Travaux Publics 2ème année…ce qui me permet de rester en phase avec le quotidien des professeurs et des élèves.

Quel est votre état d’esprit à la veille de la rentrée ?

Il s’agit de ma deuxième rentrée scolaire en tant que Directeur, je l’aborde donc avec l’expérience de l’année passée, et je vais la vivre avec autant d’intensité et de passion. Ce métier exige du travail (organiser les emplois du temps est un exercice tout aussi délicat la deuxième fois !), de la rigueur, de l’adaptabilité ; je trouve qu’il est passionnant par la variété des tâches à accomplir et par les différents domaines qui le constituent. Les aspects matériels et organisationnels côtoient une dimension humaine omniprésente. Chaque jour apporte son lot de surprises, d’inattendu, si bien que je suis absolument incapable de vous décrire la journée-type d’un directeur de lycée !
Ce qui m’importe avant tout, c’est le bien-être et l’épanouissement de chacun au sein de l’établissement : pour que les élèves réussissent, pour que leurs parents et leurs professeurs soient satisfaits, il est nécessaire d’entretenir un certain climat de confiance, de respect de l’autre, d’entraide et de soutien propice à l’apprentissage et au succès.

Rentrée 2019. Merci de vous présenter au 18 bis rue de Belfort - Vincennes